La mécano-soudure : une autre des spécialités KEPRA !

La mécano-soudure : une autre des spécialités KEPRA !

Mécano soudure Chez Lantoine l Groupe Kepra

Au sein du Groupe KEPRA, nous nous définissons comme une entreprise d’usinage et de mécanique de précision. La mécano-soudure fait partie intégrante de nos activités. De quoi s’agit-il ? La mécano-soudure, c’est l’assemblage de pièces métalliques ayant une fonction mécanique.

Un projet de mécano-soudure de type « mouton à 5 pattes »

Chez Kepra, nous aimons les défis et nous nous plions en quatre pour les relever. Nous réalisons régulièrement des opérations de maintenance sur des équipements industriels, voici un de nos projets de mécano-soudure pour un de nos clients.

Nos équipes sont intervenues sur une boîte à eau incluant un isolant pour un gros client qui travaille dans les conduits et équipements Oil & Gas. Nous avons refermé le bouclier thermique puis nous avons réalisé les soudures sur la pièce.

Nous avions plusieurs pièces de diamètres différents à réaliser en mécano-soudure. Une mission hors du commun à laquelle nous avons répondu sans difficulté !

À quoi sert la mécano-soudure ?

La technique de mécano-soudage permet d’obtenir des formes complexes ou d’assembler des éléments de grandes tailles à un coût moindre, par assemblage de profilés.

Les éléments de la structure mécano-soudée sont découpés et préparés avant la soudure. Cela permet à nos clients de baisser leur budget par rapport à un travail de pièces qui serait réalisé à partir de bruts dans la masse.

Nous disposons de moyens de soudure MIG et TIG pour réaliser vos pièces en acier ou en inox, entre autres, sur des pièces unitaires ou en série. Nous pouvons aussi compléter nos opérations de tournage et fraisage par de la mécano-soudure. 

Les méthodes MIG et TIG

La soudure MIG est une méthode de soudage très utilisée. Elle consiste à créer un arc électrique entre la pièce à souder et le fil d’apport. L’arc électrique sert à élever la température des métaux à souder jusqu’au point de fusion et remplace la flamme du chalumeau traditionnel. 

On dévide le fil d’apport à vitesse constante et continue et on obtient ainsi un cordon de soudure par mélange du métal d’apport et du métal de base, en fusion pendant l’arc. Cette technique de soudure permet de souder plus de quantité et à une vitesse plus importante. Elle est cependant plus complexe à mettre en œuvre et provoque plus de projections.

  • MIG est l’acronyme de « Metal Inert Gaz » car cette technique utilise un gaz neutre qui ne réagit pas avec le métal fondu (argon ou argon + hélium).
  • La méthode de soudage TIG est la plus complexe : c’est une méthode de soudage à l’arc faite sous protection du gaz inerte à l’aide d’une électrode non fusible.

L’arc est amorcé à l’aide d’un générateur : il provoque une tension HF entre l’électrode de tungstène et l’élément que l’on va souder. Une étincelle vient ioniser le gaz, ce qui crée un arc de soudure.

L’électrode monte en fusion jusqu’à 3370°C et ne doit pas fondre. La température de l’arc TIG s’élève alors entre 3400 et 4000°C. Le métal d’apport vient se mélanger à la matière et créer le cordon de soudure.

  • TIG signifie « Tungsten Inert Gas » : Tungsten désigne l’électrode et Inert Gas (Gaz inerte) le type de gaz plasmagène utilisé.
  • Le soudage TIG est plus soigné et permet un plus large éventail d’épaisseurs à souder.

Nous maîtrisons ces deux technologies de mécano-soudure et les mettons en œuvre en fonction des pièces à réaliser.

Consultez-nous pour tous vos projets de pièces mécano-soudées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *